2. Démarche

« De séries en séries, l’artiste Rodolphe Cosimi s’aventure dans des régions rarement explorées par la peinture et expérimente toutes les possibilités expressives des coulures. Il dégage à travers elles des thèmes qui invitent le public à la réflexion.
En rejoignant la lignée des peintres «informels» et dans ce travail complexe, Rodolphe Cosimi libère la peinture de toute contrainte gestuelle, la laissant agir sur la toile selon la gravité qui lui est propre et selon les mélanges qui peuvent s’opérer naturellement.
L’artiste veut transformer en vision le monde invisible des atomes, des courants de l’âme. Dans ces réseaux de végétation inconnus, des bancs d’énergie pure prennent possession de l’espace de la toile et invitent à inventer un autre temps ou à reconnaître qu’il existe puisque nous le voyons à l’œuvre.
Par ce langage personnel, Rodolphe Cosimi pose la question de la liberté de la peinture en donnant à voir l’incarnation des forces qui échappent à l’humain, un humain qui cherche à les maîtriser. Les coulures deviennent à leurs tours, dans chaque toile, les témoins du passage des hommes dans le temps qui s’écoule. »

Jean Louis Poitevin, critique d’art, Paris